L’avis des bêtes en coaching : Ce que nous enseignent les libellules

Un animal inspirant

La libellule est au départ, sous forme de larve, un insecte à métamorphose complète, qui se développe dans l’eau. A la fin de sa vie aquatique, elle se transforme radicalement en un élégant insecte volant aux performances inimaginables…. Elle passe ainsi de la vie aquatique à la vie aérienne, autre performance extraordinaire de notre libellule

Cette libellule à l’apparente fragilité est un exemple symbolique de Force et de Ténacité pour les Japonais.

Après sa métamorphose, la libellule développe une qualité de vol exceptionnelle en vitesse et en capacités. Elle sert également de modèle aux créateurs de drones.

Pour qui se donne un cap, sa stratégie semble une belle source d’inspiration.

Une trajectoire linéaire, sans jamais reculer

Dans son livre « La stratégie de la libellule », Thierry Marx décrit les multiples compétences de cet insecte dont la particularité est de ne jamais reculer, quelque soit l’obstacle à franchir. Il compare sa trajectoire avec celle de la mouche, qui part dans tous les sens de façon désordonnée, se cognant contre murs et fenêtres de façon imprévisible.

Devant un obstacle, la libellule adopte une posture de vol stationnaire.

« Lorsqu’elle est confrontée à l’obstacle, son premier mouvement est d’abord de changer d’axe. »

L’insecte reste à distance de l’obstacle, et prend le temps d’observer la situation sous tous les angles et d’en appréhender la difficulté. En maintenant la distance, la libellule se déplace soit verticalement vers le haut ou vers le bas, soit horizontalement vers la gauche ou vers la droite, ce qui lui permet d’évaluer ses chances de trouver un passage et d’optimiser ainsi son taux de réussite.

 Dans 95% des situations d’attaque ou de franchissement d’obstacle, cette stratégie mène à une réussite, alors que le taux de réussite du lion, qui opte pour un passage en force, n’est que de 25%.

Une efficacité proche du 100%

Et nous, L’Être Humain ? comment mesurer notre taux de réussite devant un obstacle à franchir, une situation à solutionner, une émotion qui nous empêche d’avancer ?

Devant l’obstacle ou la difficulté, sommes-nous plus proches du comportement affolé de la mouche, du passage en force du lion ou de celui qui marque un temps d’arrêt de la libellule ?  Avons-nous toujours conscience que l’observation, la réflexion permettront le plus souvent de trouver et de mettre en place les actions efficaces pour aller de l’avant.

Ce que nous enseigne la libellule, c’est bien de savoir garder de la distance avant de se mettre en action sans réfléchir. Nous ne possédons pas toutes les capacités de déplacement de la libellule, loin de là. Cependant nous pouvons tout à fait marquer un temps de pause, au sens propre comme au figuré. Nous avons les humains la possibilité physique et mentale de reculer si nous sentons que nous allons trop vite à l’affrontement ou dans l’impasse.

Prendre de la distance c’est se donner le temps de l’observation, de la réflexion, c’est se positionner de façon différente en faisant un pas de côté ou à l’arrière et permettre de changer son regard sous un angle différent.

Garder le cap avec Force et Tenacité

Pour les managers, les dirigeants, les responsables de projets, l’aptitude à prendre de la distance et du coup à élargir sa vision de la situation, de sa complexité, d’en comprendre les mécanismes et les enjeux offre une opportunité d’agir de façon pertinente et de mettre en action une stratégie de réussite.

Conseil de lecture : LA STRATÉGIE DE LA LIBELLULE, Thierry Marx – Cherche Midi

Share This